Le dilemme. B. A. Paris

Le Dilemme

Voici un thriller psychologique particulièrement efficace ; un page-turner. Mère de deux enfants, Livia rêve d’organiser une incroyable soirée pour fêter ses quarante ans. Son mari, Adam, l’aide à tout organiser et lui prépare même une petite surprise : la présence de sa fille Marnie qui fera un voyage-éclair depuis Hong Kong. Tout est prêt. La fête commence mais Marnie n’arrive toujours pas…B. A. Paris, auteure franco-britannique, a le don de maintenir le suspense tout au long de cette fiction haletante. A tour de rôle, Adam et Livia confient leurs doutes à la lectrice, accumulent les mensonges et provoquent une avalanche d’émotions…Bon moment de lecture.

Breakdown. J. Kellerman

Breakdown par Kellerman

Si vous aimez les longues enquêtes, ce thriller devrait vous plaire. Nous sommes à Los Angeles, du côté d’Hollywood, où nous découvrons le personnage de Zelda Chase. Jeune femme fragile, célibataire et mère d’un enfant de cinq ans, Zelda est actrice dans une série éphémère. Peu à peu, Zelda s’enfonce dans la folie, devient une « sans domicile fixe » avant de s’échapper de la clinique où elle venait d’être internée. Le psychologue Alex Delaware est appelé pour la prendre en charge car il s’est déjà occupé du fils de Zelda, quelques années auparavant. Mais Zelda est retrouvée morte dans un jardin privé, laissant le psychologue perplexe et inquiet pour le jeune garçon qui, entretemps, a disparu. Alex Delaware fait alors appel à l’inspecteur Milo Sturgis afin d’enquêter. Cet épais thriller laisse peu de place à l’ennui. Jonathan Kellerman déploie lentement l’intrigue et nous entraîne dans une fiction pleine de rebondissements, bien construite. Bon moment de lecture.

Le Bassin Romantique. N. Seurot

Photographe | Livres - Nicolas Seurot

Les amoureux du bassin d’Arcachon aimeront ce superbe livre d’art réalisé par Nicolas Seurot car chaque tirage est un enchantement. Dans cette édition imprimée en France sur papier japonais, le photographe nous offre ses visions passéistes comme des toiles romantiques. Au fil des pages, la lectrice découvre la beauté des pins graciles sur fond de pleine lune, la féerie de l’estran effleuré par un vol d’oiseau, l’esthétique d’une villa au style arcachonnais, la délicatesse des voiles d’un bateau…derrière son objectif, Nicolas Seurot excelle dans sa façon de composer, de saisir la luminosité de l’instant. Grâce à ses clichés, le photographe nostalgique donne l’opportunité de nous émouvoir face à la beauté, d’échapper au quotidien par la contemplation. Recueil coup de cœur.

Canoës. M. de Kerangal

Canoës par Kerangal

Maylis de Kerangal est une auteure française talentueuse qui publie un ensemble de nouvelles dans son dernier ouvrage. A priori, la lectrice apprécie peu ce puzzle de récits, préférant les fictions comme beaucoup d’autres lecteurs. Cependant, les premières nouvelles concernent son expérience américaine, lorsqu’elle habitait dans le Colorado, et le charme opère dès les premières pages. Grâce à son style, l’auteure installe ses personnages, crée un univers singulier qui captive. Maylis de Kerangal écrit tellement bien qu’il est difficile de ne pas chercher une linéarité dans ses récits, essayer d’assembler les pièces du puzzle américain. Malheureusement, à partir de « Nevermore » (p105), toutes les nouvelles, qui concernent la voix et sa tessiture, font décrocher la lectrice. Celle-ci se retrouve perdue, nostalgique de la Ford Mustang verte, du décor des Rocheuses, du magasin de pierres, du petit Kid…un roman qui semblait prometteur. Bon moment de lecture.

Où je suis. J. Lahiri

Où je suis par Lahiri

Jhumpa Lahiri est une romancière américaine, originaire du Bengale, qui a déjà été récompensée par plusieurs prix dont le Pulitzer. « Où je suis » est un roman en pièces détachées qui se rattachent à la narratrice. Cette femme, sensible et mélancolique, exerce le métier de professeur de lettres. La quarantaine, célibataire et sans enfants, elle nous confie ses émotions, ses pensées, son cheminement intérieur. La toile de fond du roman est une ville italienne, un décor qui enchante la narratrice : les rues, la piscine, le parc, le bar…Bien entourée, elle raconte son quotidien, ses amitiés, ses voisins et cet homme marié qui l’intrigue et dont elle pourrait être amoureuse. « Délicatesse » est le premier mot qui surgit quand la lectrice découvre le style singulier de Jhumpa Lahiri. Tout en donnant du relief à la banalité, l’auteure semble avoir choisi ses mots comme les couleurs d’un tableau. Excellent moment de lecture.

Toutes les familles heureuses. H. Le Tellier

Toutes les familles heureuses par Le Tellier

Hervé Le Tellier est l’auteur du surprenant roman : « L’Anomalie », Prix Goncourt 2020. Cependant, cet auteur français a publié d’autres romans dont ce récit très personnel au sujet de sa famille dysfonctionnelle. Avec humour et cynisme, il raconte le désamour de sa mère, ses crises de folie, l’absence de son père, la place du beau-père…Hervé Le Tellier se livre complètement, raconte sa fuite à l’adolescence, son incompréhension face au couple étrange de ses parents. Avec pudeur, l’auteur fait le portrait des membres de cette famille bizarre. Au fil des pages, il s’autorise à écrire à propos de sa place d’enfant unique, évoque ses amours, ses chagrins et ses colères ; son passé dans le 18ème arrondissement de Paris. Bon moment de lecture.

La mère morte. B. De Caunes

La mère morte

Benoîte Groult était une journaliste française, écrivaine et figure du féminisme. Face à  l’évolution de la maladie d’Alzheimer, sa fille Blandine décide de prendre la plume pour raconter le dernier chapitre de la vie de sa mère. Par amour, Blandine va organiser la fin de vie de Benoîte Groult. Au début du livre, Blandine raconte le quotidien chaotique de cette mère sénile sur un ton tragi-comique. Au cours de la lecture, la lectrice hésite entre le rire et les larmes. Mais un évènement tragique surgit au milieu du récit : la mort de Violette, la fille de Blandine, dans un accident de voiture. Blandine est foudroyée par ce drame. Au fil des pages, l’auteure raconte comment, grâce à sa propre mère et à sa petite fille, elle a traversé cette épreuve terrible. Pour la lectrice, ce livre poignant est une vraie leçon de vie. Bon moment de lecture.