La goûteuse d’Hitler. R. Postorino

La goûteuse d'Hitler par Postorino

Saviez-vous qu’Hitler utilisait des femmes allemandes pour valider sa nourriture ? En lisant un journal, Rosella Postorino découvre l’existence de Margot Wölk, la dernière goûteuse du Führer. Inspirée, l’auteure italienne nous raconte l’expérience singulière de cette femme allemande qui a risqué quotidiennement sa vie durant la Seconde Guerre mondiale. La narratrice de cette fiction puissante s’appelle Rosa Sauer. Contre sa volonté, elle va goûter les plats du Führer alors que son mari est porté disparu en Russie. Dès les premières pages, la lectrice est décontenancée par le point de vue de la narratrice : une allemande qui fréquente les nazis et tombe amoureuse d’un SS. Sans jamais porter de jugement, l’auteure nous interpelle : qu’auriez-vous fait à la place de Rosa ? En s’appuyant sur diverses anecdotes, Rosella Postorino replace Hitler dans sa position d’être humain : un homme végétarien, paranoïaque, souffrant de flatulences et d’insomnies. Dans ce roman captivant, il est question de désir, d’amour, d’amitié, de fidélité, de culpabilité…Ce livre a déjà remporté une série de Prix littéraires en Italie, certainement parce qu’il relate remarquablement l’histoire singulière d’une femme à une époque particulière de notre histoire. Excellent moment de lecture.

L’enfant de Bruges. G. Sinoué

L'enfant de Bruges (Folio)
ans

Ce thriller, publié en 1999, se déroule à Bruges, au XVème siècle. À cette période, la première place financière d’Europe attire de nombreux marchands et provoque une floraison dans les domaines artistiques et culturels. Jan Van Eyck, le grand peintre primitif flamand, est un personnage central du roman. Gilbert Sinoué nous ouvre les portes de son atelier et nous renseigne à propos de l’état des connaissances et différentes techniques picturales, en pleine Renaissance. Il est question, ici, de conspirations, de religions et de complots ; un grand secret. Van Eyck et d’autres artistes deviennent la cible de mystérieux criminels. Jan, le jeune fils adoptif du maître, assiste à d’étranges assassinats et se retrouve menacé à son tour… Mais pourquoi ? Grâce à un impressionnant travail de recherche, Gilbert Sinoué maîtrise le suspense jusqu’au bout de sa fiction, même si la fin déçoit. Cette fresque historique a le grand mérite de nous propulser à travers les brumes de Flandre en 1441. Bon moment de lecture.

Après Constantinople. S. Van Der Linden

Apr_s_Constantinople

Comment choisir un livre ? Pour ma part, j’avoue avoir acheté ce roman parce que je suis (aussi) l’homonyme de l’auteure. C’est donc la curiosité qui m’a fait découvrir cette fiction sensuelle, délicate. Sophie Van Der Linden nous entraîne dans les confins de l’Empire ottoman, au XIXème siècle, à l’heure de l’orientalisme. Participant à une mission diplomatique, un peintre parisien prolonge son voyage afin d’acquérir une fustanelle, un pantalon traditionnel ample et évasé. Égaré, il se retrouve prisonnier dans un domaine où règne une sultane à la peau d’ébène… La lectrice se laisse emporter par la beauté et la poésie des tableaux de ce peintre singulier, Georges-Henri François. Grâce au talent de l’auteure, la lectrice accède à la représentation de son art : une perspective, le velouté des textures, une nuance de couleur, des jeux de lumière…L’imaginaire s’emballe, les sens sont en éveil tout au long de la lecture de cette fiction poétique. Avec un certain sens de l’esthétisme, Sophie Van Der Linden nous propose un voyage en orient teinté de romantisme. Excellent moment de lecture.

Flamboyant Second Empire ! X. Mauduit et C. Ergasse

Résultat d’images pour flmaboyant second empire xavier

La France est entrée dans la modernité entre 1852 et 1870, sous le Second Empire et grâce à Napoléon III, longtemps décrié par Victor Hugo ou Emile Zola. Homme complexe et visionnaire, l’empereur a cherché à améliorer la vie de ses concitoyens et à réduire la misère. Sous son impulsion, le Baron Haussmann transforme Paris, le chemin de fer se développe, le niveau de vie des français s’accroît, les femmes accèdent à l’enseignement supérieur, la révolution industrielle est en marche et les sciences évoluent. Sous Napoléon III, les inventions pullulent, l’art foisonne, les affaires et les fortunes se développent. L’impératrice Eugénie contribue également au rayonnement de la France grâce à la mode et aux fêtes impériales. Le patrimoine culturel français provient de cette période singulière, inspirante pour les peintres, architectes ou écrivains. D’ailleurs, l’empreinte de cette ère créative est encore visible aujourd’hui partout en France. Une époque flamboyante à redécouvrir grâce à ce livre écarlate, bourré d’humour. Bon moment de lecture.