Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil. H. Murakami

Au sud de la frontière à l'ouest du soleil - Haruki Murakami

Grâce aux conseils de mon libraire, j’ai choisi ce roman d’amour pour, enfin, découvrir l’écrivain japonais Haruki Murakami. La fiction se déroule à Tokyo vers la fin des années soixante. Hajime est un enfant unique, réputé égoïste et capricieux par les japonais. Ā  douze ans, il fait la connaissance de sa voisine, Shimamoto-san, elle aussi enfant unique. Entre eux, une tendre complicité se forge ; le temps des premiers émois. Comme dans beaucoup d’histoires, la vie va naturellement séparer les deux jeunes complices. Chacun va vivre sa vie d’adulte sans jamais oublier l’autre. De son côté, Hajime rencontre quelques femmes puis se marie. Ā quarante ans, le voici père de deux petites filles, serein dans son couple. Professionnellement, Hajime est l’heureux propriétaire de deux clubs de Jazz. Tout lui sourit. Un jour de pluie, une jolie femme s’installe au bar de son club….les retrouvailles avec Shimamoto-san bouleverse profondément Hajime qui plonge dans la quête d’un inaccessible absolu. Faut-il vivre loin de son premier amour ou chercher à le retrouver ? Excellent moment de lecture.

Fils du feu. G. Boley

Fils du feu par Boley

C’est un fait : nos ados lisent de moins en moins. Heureusement, certaines lectures sont obligatoires au cours de français (merci !). Et voici le parfait exemple d’un roman qui peut réconcilier les plus de quinze ans avec la lecture. Guy Boley est l’auteur de ce roman poétique qui raconte une vie dans un microcosme, un quartier de Besançon, à la fin des années cinquante. Un enfant, Jérôme, décrit son quotidien entre l’école, la forge et la maison familiale où il retrouve ses voisins, sa grand-mère, ses parents, son petit-frère et sa sœur. Le narrateur est émerveillé par cette forge où il voit son père travailler avec Jacky dans un univers de feu, de fer et de mythologie. Puis, surgit un drame qui va laisser place au vide ; un vide à combler. Guy Boley nous offre un roman singulier constellé d’univers, de mots, de métaphores et d’images. La lectrice se laisse emporter par la vie paisible de ce quartier populaire ; un monde artisanal qui va finir par basculer dans la modernité. Comment se construire malgré son passé ? Un roman bouleversant d’intelligence, écrit dans un style incandescent ; une leçon de vie bien utile aux ados d’aujourd’hui. Excellent moment de lecture.

Le jeune homme de Crawley. J. Wulc

Le Jeune Homme De Crawley ; L'histoire Du Leader De The Cure

Jérémy Wulc est un scénariste, fan inconditionnel du groupe anglais « The Cure ». En voulant rendre hommage à Robert Smith (le leader du groupe), Jérémy Wulc signe une oeuvre de fiction originale, largement inspirée de la vie du chanteur punk. Si vous avez adoré les albums du groupe, vous aimerez cette étonnante histoire qui dévoile la part obscure du chanteur anglais ; le jeune homme de Crawley. Ā vrai dire, ce n’est pas le style de l’auteur qui captive la lectrice mais la construction qui se révèle singulière et judicieuse. Tout au long de l’intrigue, les mots défilent aisément comme les souvenirs. L’auteur raconte comment l’amitié, l’amour, le succès mais aussi les doutes, l’alcool et les drogues ont jalonné la vie du musicien. Grâce à sa relation privilégiée avec Robert Smith, Jérémy Wulc signe un récit atypique qui traduit son admiration. Bon moment de lecture.

L’échange des princesses. C. Thomas

L'échange des princesses par Thomas

Chantal Thomas nous propose un livre qui s’apparente à un document et non pas à un roman. En s’appuyant sur de nombreuses archives et correspondances, la romancière nous raconte le véritable échange qui s’est déroulé, en 1722, entre les royaumes de France et d’Espagne. Conformément à une stratégie politique, la princesse de Montpensier se fiance, à douze ans, à Don Luis (futur roi d’Espagne) et l’infante d’Espagne, âgée de quatre ans seulement, est promise à Louis XV. Grâce à une profusion de détails et anecdotes, Chantal Thomas fait revivre ce chassé-croisé, tombé dans l’oubli. Le début du livre captive la lectrice, le récit historique est romancé à souhait et l’enfance sous la royauté est un thème passionnant. Pourtant, au fil des pages, l’auteure reproduit trop de documents illisibles qui finissent par hacher la lecture. « L’échange des princesses » a été adapté au cinéma, par Marc Dugain, en 2017.