L’empreinte. A. Marzano-Lesnevich

Couverture L'Empreinte

Alexandria Marzano-Lesnevich, étudiante en droit à Harvard, raconte comment ses convictions vacillent le jour où elle se retrouve confrontée au cas d’un pédophile, condamné à mort : Ricky Langley a assassiné un garçon de six ans dont le t-shirt est maculé de sperme. La jeune étudiante en droit analyse cette affaire qui vient la confronter inopinément à sa propre histoire : durant l’enfance, son grand-père a abusé d’elle et de sa petite sœur. Ce qui captive, dans ce récit singulier, c’est tout d’abord l’angle choisi par l’auteure pour retracer l’affaire criminelle. Dans sa longue et minutieuse enquête, son propre récit croise et entrecroise celui du meurtrier en nous interpellant sur des questions fondamentales : un avocat peut-il rester impartial ? Une enfance douloureuse peut-elle « excuser » un crime ? L’enfance nous détermine -t-elle inexorablement ? En s’appuyant sur des archives judiciaires, articles de journaux, reportages télévisés, et même une pièce de théâtre, l’auteure façonne sa narration et tente de rester au plus près de la réalité. La lectrice est impressionnée par le style, l’intelligence et la maîtrise de l’auteure. Ce récit auto-biographique est un témoignage bouleversant, empreint de violence, de secrets de famille et de mensonges. Prix du Livre Etranger JDD/France Inter. Excellent moment de lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.