Paradise. M. Cerrone

Il y a quelques années, en croisant Marc Cerrone, j’étais loin d’imaginer son incroyable parcours. Ce roi du disco, fils d’immigrés italiens, tient pourtant du génie. Né sous une bonne étoile, de nature optimiste, entouré par des parents qui l’ont encouragé à oser « rêver grand », l’homme n’a cependant pas toujours eu la belle vie. Du divorce de ses parents au sien en passant par les galères les plus improbables, Cerrone a néanmoins toujours trouvé la force de rebondir. « Right time, right place » comme dit sa maxime préférée, il rencontre à la fin des années soixante le patron du « Club Med », le premier à lui donner sa chance. Après la folie « Club Med » , Cerrone fonde « Kongas », son premier groupe, et part en tournée. Finalement, la vie de ce battant ressemble à des montagnes russes : du paradis à l’enfer en quelques minutes. A travers cette autobiographie rythmée, la lectrice découvre un artiste complet, international, têtu et provocateur. Aujourd’hui, Cerrone se sent « super vivant » et boucle la boucle en recomposant son premier groupe. Les meilleurs DJ de la planète placent ce père de la « French Touch » sur un piédestal et continuent de s’en inspirer. Cette autobiographie, qui paraît le 25 avril 2018, nous replonge avec plaisir et nostalgie dans les années disco et les tubes de ce pionnier de la dance music : « Paradise », « Supernature », « Give me love », « Love in C minor »Bon moment de lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.