Les loyautés. D. De Vigan

Delphine De Vigan est une auteure attachante en phase avec notre société. En ce mois de janvier, elle publie un roman choral, sombre, différent des précédents. Il est question de quatre anti-héros dont Hélène, une enseignante dans un collège parisien. Le comportement d’un élève, Théo, l’interpelle et ranime les tourments de son enfance. Théo cache un secret bien trop lourd pour son jeune âge. Il partage sa souffrance avec Mathis dont la mère, Cécile, se méfie… Sensible et curieuse, Delphine De Vigan parle avec justesse des blessures silencieuses de l’enfance en cherchant à nous interpeller sur les thèmes de la maltraitance, la solitude, le divorce, l’alcoolisme…. Malgré une grande maîtrise de l’écriture, la lectrice regrette cette voix qui racontait si bien « Rien ne s’oppose à la nuit » ou « Une histoire vraie ». La fin ouverte offre une liberté que certains lecteurs ne pourront pas apprécier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.