Avec une légère intimité. C. Malraux

Cette biographie originale de Madeleine Malraux, écrite par sa petite fille Céline, interpelle la lectrice que je suis. Le livre retrace, sous forme de journal, le parcours de la troisième femme d’André Malraux, sa vie de mère puis sa carrière de concertiste, de 1944 à 2011. La référence à André Malraux est presque constante au point de se demander s’il s’agit d’une biographie sommaire de cet homme illustre? Pour autant, l’ouvrage est joliment illustré de reproductions de lettres, dessins, photos… invitant la lectrice dans l’intimité de cette grande dame française qui a sacrifié sa carrière de pianiste pour sa famille avant d’être sauvée par la musique. En effet, Madeleine Malraux, privilégiée à sa façon, a malheureusement été rattrapée par des évènements familiaux tragiques. C’est donc le portrait d’une femme singulière et courageuse qui interpelle. Madeleine Malraux est, fondamentalement, une grande artiste qui a notamment travaillé aux côtés de Georges Balanchine et Isaac Stern. Inspirée par la musique de Satie dont la composition « Avec une légère intimité » justifie le titre de ce livre, elle continue aujourd’hui à se produire lors de concerts. Une biographie comme témoin d’une époque où se mêlent l’histoire, l’art, la culture et la politique. Prix de l’Héroïne, Madame Figaro, 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.